Installer un serveur Assetto Corsa (Windows)

Installer un serveur Assetto Corsa (Windows)

16/07/2016 0 Par Vincent

Installer un serveur Assetto Corsa sous Windows, c’est une bonne idée non ?

Très simplement, je propose ce petit tutoriel en 20 étapes qui couvre le lancement d’un serveur public sans plugins ni réglages complexes, juste la base. A vous de lire la documentation pour aller plus loin.

Attention, n’allez pas trop vite, les dernières étapes sont les plus importantes (configuration de votre BOX / routeur).

Pour commencer, on a besoin de rien d’autre que du jeu. Assetto Corsa Dedicated Server dans les outils Steam n’est plus nécessaire.

On y va :

img1

Étape 1 : On va dans le dossier d’Assetto Corsa puis le sous-dossier server (normalement, C:\Programs Files (x86)\Steam\Steamapps\common\assettocorsa\server)

Étape2 : Lancement d’acServerManager.


img2

Étape 3 : J’ai oublié le numéro sur l’image :/ Donc on peut prendre à café !

Étape 4 : Choisir un nom pour le serveur (histoire de le retrouver facilement dans la liste en jeu)

Étape 5 : Choix d’un mot de passe « admin » (obligatoire). On peut également mettre un mot de passe dans « Password » mais seul les joueurs avec ce dernier peuvent rentrer sur le serveur.

Étape 6 : Mettre comme sur le screenshot pour un serveur standard. Ça permet au serveur de redémarrer à la fin de l’épreuve ou ça autorise les connexions des joueurs non enregistré (le mode enregistrement ‘booking’ permet de réserver sa place sur certains serveurs de course).

Étape 7 : Advanced Settings -> Paramètres très très importants. Comme précédemment, mettre comme sur le screenshot (on peut améliorer le netcode, mais ça coute très cher en CPU et en bande passante).

Étape 8 : Réglage de l’état de la piste.

Étape 9 : Réglage du niveau de simulation : activation ou non des aides. Dans les réglages du screenshot, ça correspond à une simulation pure à l’exception de l’embrayage automatique (nécessaire pour les joueurs à la manette et au volant sans embrayage). En fait l’embrayage automatique n’est pas nécessaire volant ou pas. Je n’ai pas encore vu la différence avec et sans.

Étape 10 : Réglage du système de kick/vote (on s’en fou pas mal).


img3

Étape 11 : Choix du type de serveur > Ne pas cocher Booking, sinon vous empêchez les joueurs de rejoindre le serveur une fois la première voiture en piste. Dans le screenshot, ça correspond à un circuit ouvert pour 10 heures de tours libres, mais on peut ajouter une session qualif et une course bien sur. Pour les courses, la case « Join Type » permet de bloquer l’arrivée de joueur quand la course est lancée (ce n’est pas le cas sur l’image).

Étape 12 : Choix de la météo (peut importe).


img4

Étape 13 : Choix du nombre de slots [places sur le serveur] (plus le nombre est grand, plus une grande bande passante est nécessaire).

Étape 14 : Choix du circuit


img5

Étape 15 : Choix des véhicules disponibles sur le serveur ->

  • a. On choisi le véhicule dans la liste (exemple Alfa Romeo 155 TI V6). Ceci fait apparaitre à droite toutes les Alfa Romeo disponible (différentes peintures)
  • b. On clique sur les peintures que l’on veut et celles-ci s’ajoute dans la liste tout à droite des voitures présentes sur le circuit.
  • c. Il faut avoir au moins autant de voiture que de slots. Si il y en a plus, le serveur démarre mais toutes les voitures ne seront pas disponibles.

img6

Étape 16 : Choix des pneumatiques disponibles, par défaut TOUS mais on peut restreindre aux pneus HARD par exemple ou à l’inverse SOFT.


img7

Étape 17 : Ça se passe du coté de votre box internet / routeur. Il faut se rendre dans l’onglet DHCP. Après s’être connecté, il faut dans un premier temps ajouter son PC/ son serveur à la liste des adresses fixes (sans quoi l’étape suivante n’est pas possible dans la plupart des cas). Dans mon cas, j’ai ajouté une règle pour mon PC (i5-BUREAU) et je lui ai donné l’adresse IP : 192.168.1.15.


img8

Étape 18 : On passe à la configuration NAT (la plus compliquée). L’idée c’est de rediriger les personnes se connectant à votre box sur le serveur, sinon ils vont échouer à la connexion car la box internet empêche les visiteurs de parcourir tout le réseau pour trouver ce qu’ils cherchent.

On ajoute donc deux règles :

  1. Règle nommée « AC », port interne 8070 et port externe 8070, protocole TCP et UDP (les deux sur mon image) et pour finir la cible (appareil) : mon PC (I5-BUREAU).
  2. Règle nommée « AC2 », port interne 9600 et port externe 9600, protocole TCP et UDP (les deux sur mon image) et pour finir la cible (appareil) : mon PC (I5-BUREAU).

Le nom de la règle n’a aucune importance c’est juste pour s’y retrouver. Les ports internes et externes peuvent être différents mais c’est beaucoup plus compliqués alors mettre les deux même. Si vous ne pouvez pas choisir dans la règle TCP et UDP en même temps, il faut alors faire de nouvelles règles :

  1. AC, 8070, 8070 TCP vers I5-BUREAU (ou autre non de machine)
  2. AC, 8070, 8070 UDP vers I5-BUREAU
  3. AC, 9600, 9600 TCP vers I5-BUREAU
  4. AC, 9600, 9600 UDP vers I5-BUREAU

Pourquoi les ports 8070 et 9600 ? Parce que c’est ceux qu’on a utilisé dans la configuration du serveur à l’étape numéro 7


img9Étape 19 : On lance le serveur (START SERVER en vert)

Étape 20 : La fenêtre noire « cmd.exe » s’ouvre et restera noire, c’est normal. Le serveur est normalement fonctionnel.


C’est bon, on est prêt pour avaler des kilomètres sur le Nordschleife à bord d’une Sauber C9 de 1989 => Enjoy.

kunos-simulazioni-assetto-corsa-2

PS : A venir, l’installation sous Linux.