Mercedes-AMG Petronas Formula One Team

Sixième fois double champion du monde consécutivement en Formule 1

Trophées des championnats constructeurs (à gauche) et pilotes (à droite).

La performance semble banale tellement l’écurie à dominé les dernières années (surtout la période 2014-2015-2016) mais c’est en réalité un record devant Ferrari qui « n’a aligné que » six titres constructeurs pour cinq titres pilotes.

Il reste un dernier challenge de taille pour cette année 2020 : remporter une dernière fois les deux trophées et permettre à Mercedes d’être la première équipe à avoir dominer la compétition sur l’ensemble de la période de l’introduction des moteurs hybrides en 2014 au changement de règlementation pour 2021.

Revenons sur les grandes statistiques de Mercedes en Formule 1.

Mercedes de Lewis Hamilton après le podium à Mexico

Nombre de participation210
Titres pilote8
Titres constructeur6
Victoires102
Pôles111
Podiums137
Points accumulés5112
Meilleurs tours75
Nombre de tours24416
Nombre de doublés53

Derniers donuts de la saison à Abou Dabi

Les pilotes (2020)

Pour cette saison 2020, l’écurie conserve le même duo depuis 2017, c’est à dire le champion du monde en titre Lewis Hamilton (44) et le septuple vainqueur de Grand Prix Valtteri Bottas (77). L’écurie a choisie de conserver le duo en place et n’a pas pris de risque en introduisant dans son second baquet le jeune Esteban Ocon parti chez Renault. Voici les principales statistiques des deux pilotes.

PiloteLewis HamiltonValtteri Bottas
Titre de champion6 (2 ème)0
Age3530
Numéro permanent4477
Nombre de courses250139
Pôles positions88 (record)11
Meilleurs tours en course4713
Podiums151 (2 ème)45
Victoires84 (2 ème)7

Cartes signées des pilotes actuels Valtteri Bottas (77) et Lewis Hamilton (44)

Mercedes en F1 : un peu d’histoire

En 2020, Mercedes sera en quête d’une nouvelle couronne constructeur propulsé par un Lewis Hamilton à une longueur d’égaler le très mythique Michael Schumacher.

Mercedes participe à son premier grand prix de Formule 1 en 1954. L’écurie gagnera à cette époque deux titres pilotes en 1954 et 1955 pour Juan Manuel Fangio, le championnat constructeur n’exsitait pas encore. Mercedes est également engagé à cette époque dans d’autres catégories et participera en 1955 aux 24h du Mans. La Mercedes 300 de Pierre Levegh est impliquée cette année dans le plus gros accident de tous les temps qui fera perdre la vie à plus de 80 spectateurs ainsi que celle du pilote. À la suite de cette évènement, Mercedes va abandonner la compétition automobile.

Mercedes W196 de 1955

Le constructeur allemand réapparaît en F1 en 1993 en rachetant une partie de l’entreprise Ilmor. Les moteurs portent le nom Mercedes dès 1994. Ils remportent deux titres en tant que motoriste en 1998 avec McLaren et en 2009 avec Brawn GP mais signent davantage de victoires (titre pilote de Hakkinen en 1999 et celui de Hamilton en 2008 sur des McLaren Mercedes).

McLaren MP4/13 de 1998

BrawnGP de 2009

Mercedes Grand Prix renaît en 2010 après le rachat de Brawn GP, écurie championne du monde en titre dirigée par Ross Brawn, elle même originaire des cendres de l’écurie BAR Honda. Pour son nouveau départ en F1, Mercedes fera confiance à un jeune pilote Nico Rosberg et sortira de sa retraite le septuple champion du monde Michael Schumacher. L’écurie ne s’illustrera pas pour ses performances jusqu’à la fin de l’ère V8 en 2013 mais profitera de cette période pour se préparer à l’arrivée des moteurs hybrides. Ils recrutent Lewis Hamilton en 2013.

En 2014 apparaissent les très complexes unités de puissance V6 hybrides et verra Mercedes dominer les championnats jusqu’à nos jours. De 2014 à 2019, c’est 6 constructeurs et 6 titres pilotes (Hamilton 2014-2015-2017-2018 et 2019 / Rosberg 2016). Nico Rosberg très éprouvé à la suite de la très difficile saison 2016 laissera son baquet à Valtteri Bottas (l’actuel coéquipier de Lewis Hamilton).

Pour cette nouvelle saison 2020, l’écurie est renommée en Mercedes-AMG Petronas Formula One Team.

Et après ?

Quel engagement au delà de 2020 ? Aujourd’hui, un accord a été signé avec McLaren pour fournir leur fournir les unités de puissance dès 2021. Ce sera le renouveau de la célèbre alliance McLaren-Mercedes des années 2000. Pour ce qui est de la participation de Mercedes en tant qu’équipe, rien n’est officialisé pour le moment.

Les rumeurs parlent d’un abandon dès la fin de la saison 2020. Personnellement, je n’ai pas d’avis sur cela. Il est vrai que contrairement aux écuries comme Red Bull ou Ferrari qui ont prolongé leurs pilotes au delà de l’horizon 2021 (Max Verstappen jusqu’en 2023 et Charles Leclerc jusqu’en 2024), les contrats des pilotes Mercedes se termineront en fin d’année. On sait également le nouveau directement du groupe Daimler, Ola Källenius, s’est fixé des objectifs forts vers une électrification de la gamme Mercedes mais aussi l’engagement cette année de la marque à l’étoile dans le championnat du monde de Formule E. Un signe vers la fin de Mercedes en Formule 1 ?

Parallèlement, le constructeur automobile bénéficie d’une excellente image au vue du palmarès de l’écurie. Les retombées économiques dépasseraient largement les dépenses annuels de l’équipe alors pourquoi quitter ce sport ?